2006-08-19

Bastabinne

Autrefois dans les familles pauvres à Ödenäs non loin de Göteborg on faisait (comme ailleurs) bosser les enfants pour qu'ils participent à la survie de la famille. Bastabinne, était une façon comme une autre de faire bouillir la marmite.


Il s'agissait justement de faire bouillir ou chauffer des morceaux de pin pour ensuite découper de fines lanières. Celles-ci, roulées entre les doigts servaient à faire des paniers que la famille vendait ensuite sur les marchés.

Tressées les lanières peuvent devenir dessous de plat, porte-clef, filet à poisson, paillasson, ou sac à main.


Notez bien le costume traditionnel de la tresseuse de panier!

Il est possible d'acheter paniers et autre sacs ici.

2 commentaires:

hibiscus a dit…

J'adore l'artisanat de ce genre ! C'est fou ce qu'on peut faire avec peu de moyens, beaucoup de savoir-faire et det temps. Ce qui manque de nos jours je crois. (Ca y est, je commence à parler comme une vieille ... ;-) )

Fred a dit…

Hibiscus je savais que tu pensais ça! Il y a un musée de cet artisanat aussi... En fait c'était un signe de pauvreté de tresser des paniers de cette façon. On réveillait les enfants avant l'école pour qu'ils bossent un peu...