2006-08-31

Toi toi mon toi...

En Suède on se tutoie. On ne tutoie pas seulement les membres de sa famille et son voisin de palier, on tutoie aussi son percepteur, le grand chef du service voisin, le policier qui vérifie vos papiers, le ministre devant vous dans la queue du ciné s'il perd son mouchoir "t'as perdu ton mouchoir". N'allez pas croire que je vous apprends les mauvaises manières, c'est tout à fait poli tout cela!

A la fin des années 60 eu lieu la réforme du tu "du-reformen" (du cela veut dire tu, à prononcer comme en francais pas comme en allemand, pour les germanophones...). Le chef de l'agence générale de la santé avait alors annoncé au personnel qu'il comptait tutoyer tout le monde ce qui fut suivit d'un changement d'attitude dans les journaux entre autres. C'est une réforme qui est perçue comme démocratique et les titres, utilisés jusque là tombèrent eux aussi aux oubliettes (vous savez "docteur machin" ou "professeure truc").

Les seuls à ne pas être tutoyés sont les membres de la famille royale et encore certains journalistes les tutoient tout de même (ce qui donne alors lieu à des discussions plus ou moins intéressantes suivant le degré de scandalisation des interlocuteurs). Il arrive cependant aujourd'hui que certaines personnes (souvent jeunes) dans la restauration ou autre vouvoient mais il suffit alors de leur dire que l'on veut qu'ils tutoient... Sinon c'est vraiment malpoli!

10 commentaires:

SIYADUROCKSAVA a dit…

C'est bizarre!!! J'aurais du mal à tutoyer tout le monde. L'adaptation n'a pas du être facile pour certaines personnes à l'époque.

@+

penglobe a dit…

c'est comme en Polynésie, alors!
j'aime bien cette pratique

hibiscus a dit…

Pour ce qui est de la famille royale, je crois qu'il ne faut même pas les vouvoyer. Bien souvent, on s'adresse à eux à la troisième personne : "Qu'est-ce que le roi pense de ceci ?", "Est-ce que la princesse héritière va faire cela?"
J'ai mis du temps à m'habituer au tutoiement. Même encore aujourd'hui, quand je rencontre certaines personnes pour la première fois, je m'arrange pour éviter soit le tutoiement soit le vouvoiement.
Là où ca devient chaud par contre, c'est quand je rentre en France et que je me surprends à tutoyer les gens ! :-D

fred de chartres ;-) a dit…

et dire qu'en france, il y en a encore qui doivent vouvoyer leur parents! décidément j'aime bien la suède...

Fred a dit…

En fait je ne trouve pas cela dur. comme tout le monde se tutoie ce n'est pas un problème... le fait est que l'adaptation a été plus dure pour les gens des couches sociales (trés) supérieures qui vouvoyaient leurs employés (de maison etc).

hibiscus tu as raison: on dit au roi "le roi pense-t-il que...". C'est drole moi je n'ai jamais trouvé cela dur de dire tu... du moment que tout le monde fait pareil... mais j'ai aussi du mal en France dans les situations moins claiers (amis de mes parents que je ne connais pas etc.)

Fred de Chartres, en écrivant cela j'ai pensé á des gens de l'age de mes parents qui vouvoyaient leurs parents tu connais des gens de notre age (je pense qu'on doit avoir en gros le même age) qui ont coucoyé leurs parents??

poulette a dit…

Le plus diffcile pour moi, c'est de tutoyer après avoir vouvoyé pendant des années.
Je vouvoie très facilement, sans condescendance ou autre. Sauf les filles de mon age : là le tutoiement est plus facile!

annikapanika a dit…

Euh!!! J'avais cru comprendre que dans certains contextes, le vouvoiement pouvait revenir, dixit ma cousine qui bosse à Stck Universitet et quand elle parle à des grands pontes, le tutoiement ne se fait pas. Mais c'est vrai que sinon la généralisation du DU est bien pratique.

Fred a dit…

Poulette je suis d'accord avec toi c'est difficile! Les parents de mes copains et copiens de lycée qu j'ai tutoyé à la fin du lycée j'ai du mal à les tutoyer aujourd'hui si je les croise...

Annikapanika, mon boulot fait que je rencontre des "grands pontes" du public comme du privé et le "du" est de rigueur. Un "ni" ferait sursauter tout le monde.

Aurélie a dit…

Ah moi perso j'aime beaucoup le tutoiement, déjà en France je tutoyais facilement sans m'en rendre compte (ça m'est arrivé de tutoyer un prof ou dans un entretien d'embauche par exemple, par accident), alors le tutoiement universel des pays scandinaves me convient très bien.:)

Pis j'aime pas être vouvoyé, ça me fait me sentir vieille. :)

Sinon je crois que l'adaptation se fait vraiment très bien puisque le vouvoiement n'existe quasi pas. En Norvège en tout cas je ne l'ai jamais entendu, ni lu ailleurs que dans des textes historiques.

Fred a dit…

Aurélie c'est marrant ce que tu écris. C'est exactement la même chose ici et à part dans certaines boutiques je n'ai jamis entendu des gens se vouvoyer...